23 février 2013

Au temps pour moi

« Tandis que ma langue glisse sur ta peau nue, que mes doigts tracent des sillages sur ton corps lascif, je m'enfonce davantage en toi, dans ta chair ainsi que dans ton esprit. Tu m’as fermé les portes de ton cœur mais mon obstination me permettra d'y accéder quoi que tu fasses. Viendra un jour où tu n'auras plus la force de me résister, où tes barrages tomberont enfin et ou j'aurais accès à chaque parcelle de ton âme. Viendra un jour ou tout ton être m'appartiendra »
« T’as rien de plus mauvais encore ? »
« Je peux toujours essayer. »
« Ça risque d’être compliqué. »
« Je t’emmerde ! Tu peux faire mieux peut être ? »
« Quand tu veux. »
« Vas-y. Maintenant ! »
« Ah non, au temps pour moi, quand je veux en fait. »
« Et tu veux pas. »
« Exact. »


Commentaires sur Au temps pour moi

Nouveau commentaire