27 janvier 2012

Si facile d'oublier?

C'est si facile d'oublier.
Mais que fait-on une fois que les fantômes nous ont rattrapé?

Comment fait-on pour oublier le fait d'avoir oublié? Quand on ne peut plus se rappeler, quand on devient incapable de peindre ses peurs parce qu'on les a oubliées, quand on ne peut plus les représenter par autre choses que le vide? Quand elles reviennent tout de même nous hanter la nuit, quand on se réveille en sueur d'avoir trop crié... A ce moment comment oublie t-on?

Comment ai-je pu oublier? Quand est ce arrivé? Et pourquoi l'ai-je laissé faire? Qui m'a volé mes souvenirs? Qui les laisse revenir par brides trop flou, trop fou? Depuis quand ai-je perdu ma consistance?

Est ce une si mauvaise chose de s'abrutir de drogues plus ou moins légales si ça permet d'oublier? Si c'est pour ne plus se torturer à tenter en vain de se rappeler?
Est-ce mal de ne plus vouloir souffrir? De ne plus vouloir pleurer?
Est-ce pire d'avoir l'impression d'oublier? Ne serait ce pas plus agréable de ne se rendre compte de rien? Et si tout n'était qu'une mascarade? Si tout était déguisé? Si le monde s’effondrait?

Et si j’étais celui qui pourrait changer les choses? Qui pourrait empêcher le monde de courir à sa perte? Si j'étais celui là mais que je ne m'en rappelais pas? Et si j'étais important? Et si c’était pour cela que j'avais oublié? Je serais donc en attente d'un signe qui me révélerait celui que je suis réellement? Mais si j'étais juste un malade de plus? SI je n'avais aucune destinée particulière si ce n'est celle d'un pauvre fou qui oublie jusqu'à celui qu'il est censé être? Si je ne suis personne pourquoi m'avoir enlevé mes souvenirs? Pourquoi torturer mes sentiments? Pourquoi se jouer de moi et de ma folie? Et si j'étais juste fou? Pourquoi ne pourrais-je pas être un fou tranquille qui sourit à la vie? Pourquoi dois-je être un fou perturbé qui se ronge les sangs, qui s'enfonce sans cesse plus dans ses ténèbres?

Pourquoi ne puis-je pas juste oublier?
Pourquoi n'ai je aucunement envie d'oublier quoique ce soit?

Ce n'est pas fini. Je trouverais un moyen de me soulager, du-je y passer ma vie. Du-je y passer la votre.
Ce n'est pas fini, même si je l'aimerais.

Posté par Gangko à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


Commentaires sur Si facile d'oublier?

Nouveau commentaire