25 janvier 2012

L'équation manquante

J'ai l'impression de passer à coté de quelque chose d'important, quelque chose de capital. Une chose que je n'aurais jamais du oublier mais qui semble m’échapper. Elle me fait défaut, il m'arrive de la toucher du bout des doigts mais elle se dissous avant de me livrer ses secrets, avant de me rendre ce qui pourtant n'appartient qu'a moi. Ces choses que je suis sur d'avoir oublié, ces choses qui n'ont peut être jamais existé ailleurs que dans ma tête, ces choses dont je ne peux parler parce que je ne m'en souviens pas. Ces choses qui me manquent tant alors que j'ignore tout d'elles. Comment peuvent-elles me manquer alors qu'elles n'ont peut être même jamais existé?

Toi qui est entré dans mon esprit ne pourrais tu pas t'enfoncer plus profondément? Ne pourrais tu pas me rapporter un bribe de souvenirs qui m'aiderait à me rappeler? Ne pourrais tu pas m'aider?  Toi qui es pareil à un parasite, toi qui ne remue que les choses sales qui alimenteront ta plume abjecte, toi qui n'a que faire de l’espèce humaine... Tu ne me viendras pas en aide je le sais, tu as déjà disparu, tu n'as peut être même jamais été en moi. Tu n'en as que faire, tu n'as pris que ce qui t’intéressait, ce qui répugnerait quiconque d'autre.

Est ce de la paranoïa? De la schizophrénie? Est ce de la folie? Suis je fou? Fou de penser que des choses sont arrivées, des choses dont personne ne se souvient, pas même moi. Des choses que nous avons oubliées...
Ou sont ces choses? Je les veux, elles m’obsèdent. Je veux me souvenir, je veux comprendre, je veux être entier. En finir avec ces absences à retardements.
Je veux me rappeler...
Des absences, est-ce des absences? Je ne me rappelle pas, j'ai oublié, ou j'ai inventé l'oubli. Je ne suis plus moi et pourtant je n'ai jamais été quelqu'un d'autre. De ce que je me souviens... Mais je ne me souviens de rien, rien d'important. Alors je ne suis rien? Nous ne sommes plus rien si nous oublions et j'ai oublié. Parfois j'oublie jusqu'à l'oubli... L'oubli qui parfois me rattrape et me fait oublier un instant que j'existe. Ou que j'ai existé.

Ai-je d'ors et déjà perdu? Perde c'est mourir. Je ne suis pas mort... Je ne le crois pas.
Mais se rappeler est-ce vivre? Ma vie me semble coupée, je ne me rappelle que des choses sans importances, les choses importantes semblent voilées, semblent effacées à moitié. Combien de temps avant qu'elle ne le soient complétement? Avant que je ne rejoigne les ombres dont on ne parvient plus à se rappeler? Combien avant moi on été absorbés? Combien s'en sont rendus compte? Certains ont-ils survécus? Ont-ils retrouvés la mémoire? L'ont-ils supporté?
Dans combien de temps rejoindrais-je ces choses? Une fois avec elles me rendrais-je compte de leur présence, cette présence dans ma mort comblera t-elle leur absence dans ma vie?

Qui me les a volées? Combien de temps encore?
Ce n'est pas de la folie, ou alors la folie n'est rien.
Mais je ne suis rien alors je suis peut être fou.

Posté par Gangko à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Commentaires sur L'équation manquante

Nouveau commentaire